Depuis plus de 10 ans, les citoyens étrangers ont la possibilité d’acheter un bien immobilier en Croatie.

Marché de l'immobilier

Investir en Croatie:

Depuis l’ouverture de notre agence en 2005, beaucoup de choses ont évolué très favorablement.

L’harmonisation des règles européennes, lois de protection du littoral, plans d’urbanisations, règlementations de la profession des agences immobilières (entre autres) mise en ordre du cadastre, légalisations des constructions sans permis de construire etc.. sans oublier bien sûr l’entrée dans la CE et maintenant dans la zone euro ( 1 Janvier 2023)

Depuis sa candidature à l’intégration de la CE, la Croatie a démontré qu’elle était un excellent élève.

Le pays est très stable sur le plan politique avec un gouvernement actuel ouvert et compétent qui a amélioré la situation économique et sociale.

Nous pouvons affirmer que l’acquisition d’un bien immobilier en Croatie ne présente pas de risques mais il faut considérer qu’il s’agit d’un pays relativement « neuf » et que tout n’est pas encore parfait.

Il est donc indispensable de s’adresser à des professionnels connus et reconnus. L’avocat(e) en particulier joue un rôle essentiel puisque c’est lui (elle) qui rédige l’acte de vente et endosse la responsabilité juridique du transfert de propriété. En effet le système est différent qu’en France, Allemagne, Belgique et encore beaucoup d’autre pays. En Croatie, le notaire vérifie simplement l’identité du vendeur signataire, pas le contenu de l’acte de vente.

L’autre acteur très important est l’agence immobilière. Légalement, il suffit de faire les visites et de demander la commission. Nous comme d’autres confrères sérieux sommes aussi là pour « piloter » et organiser les démarches, vérifier et sécuriser au maximum la transaction en partenariat avec l’avocat(e)

Les capitaux circulent librement et il n’y a pas d’impôt sur la plu value après 3 trois ans . Sur le littoral (forte demande) les plus-values à moyen terme offrent de belles perspectives.

Le rendement locatif est bon (de 4 à 6% net). Pas de taxe d ‘habitation ni d’impôt foncier (pour  l‘instant). Seulement une petite taxe communale. Dans certaines communes, il faut cependant s’acquitter d’une taxe sur la résidence secondaire qui reste modeste comme toute la fiscalité en Croatie.

Malgré des fluctuations, un marché voir morose suite à la crise financière de 2008, les conséquences de la crise sanitaire (covid) jamais il n’y a eu un effondrement de la valeur des investissement. Au contraire, les fabuleux atouts de la Croatie : un pays ou règne l’ordre et la sécurité, un littoral magnifique, des trésors naturels et l’authenticité préservée, l’accueil chaleureux de la population a fait de ce pays une destination touristique très prisée et beaucoup d’étrangers ont souhaité investir dans ce magnifique petit pays.