La Croatie, terre d’une beauté naturelle et d’un patrimoine historique intact, se plaçant tout en haut de la liste des destinations préférée, coupera le souffle à tout le monde et stimulera le désir de vivre dans ce petit pays surtout diversifié.

Dubrovnik

C’est un pays stable en plein évolution. Il comprend environ 4 millions d’habitants, reçoit plus de 15 millions de visiteurs chaque année grâce à ses nombreux atouts :

  • Un patrimoine historique et architectural unique
  • De nombreux parcs naturels qui font le bonheur des amoureux de la nature
  • Un climat de type méditerranéen sur ses côtes (16° en moyenne annuelle)
  • 698 îles et 389 îlots qui offrent une côte de plus de 5 000 km
  • D’importants projets et réalisations d’infrastructure (un des réseaux autoroutier le plus moderne en Europe)
  • La mer la plus propre du bassin méditerranéen
  • Une population pacifique et accueillante qui a su préserver ses valeurs
  • Un climat de sécurité rare en Europe

La Dalmatie: Certainement la plus belle région de la Croatie (avec l’Istrie)  qui s’étend de Zadar à Dubrovnik. Elle est séparée du nord par la chaine de montagne » Velebit » ce qui lui confère le plus doux climat de la Croatie.

Trogir se situe en Dalmatie centrale, à 25 km de Split (deuxième ville de Croatie) et seulement 5 km de l’aéroport international. Selon les enquêtes d’opinions, il s’agit de la deuxième ville préférée des visiteurs, après Dubrovnik. La vielle ville est classée patrimoine mondial de l’UNESCO. La cité est reliée par deux ponts à l’île de Ciovo qui est sa station balnéaire destinée au tourisme grâce à ses grandes plages et nombreuses criques sauvages. Si certains endroits sont très urbanisés, il y a énormément de zones vertes et d’espaces vierges.

En termes de développement, Trogir est l’un des lieux les plus prometteur de la Croatie par rapport aux projets et réalisations en cours ou déjà réalisés :

  • Organisation des trafics de ferry à destination des îles face à l’aéroport
  • Réalisation d’une voie rapide Trogir-Split (15-20 minutes)
  • Création d’une nouvelle zone touristique en remplacement du chantier naval : hôtels, marina, accueil des bateaux de croisière
  • Réalisation de canalisations pour le tout à l’égout et construction d’une usine de traitement des eaux usées, doublement de la capacité de l’aéroport

Il y a donc partout de gros investissements en terme d’infrastructure avec la participation de la CE (80-85%)